Protesters hold signs while standing a few blocks away from the World Trade Organization Daniel Sheehan/Liaison Agency/Newsmakers

Le multilatéralisme peut-il s’adapter ?

FLORENCE – Revenons au milieu des années 1990. Après une séparation de quatre-vingts ans entre les deux blocs, l’économie mondiale était en voie de réunification. L’ouverture économique était au programme, la finance libéralisée. L’internet naissant allait donner à chacun sur la planète un égal accès à l’information. Pour gérer cette interdépendance en développement continu, les institutions internationales voyaient leur heure venue. L’Organisation mondiale du commerce voyait le jour. Un accord contraignant sur le climat, le Protocole de Kyoto allait bientôt être finalisé.

Le message était clair : la mondialisation ne consistait pas seulement à libéraliser la circulation des biens, des services et des capitaux, mais aussi à établir les règles et les institutions requises pour gouverner les marchés, renforcer la coopération, et garantir l’accès aux biens publics globaux.

Examinons maintenant la situation en 2018. Malgré dix ans de discussions, les négociations sur les échanges mondiaux lancées en 2001 n’ont mené nulle part. L’internet s’est fragmenté et pourrait bien se morceler plus encore. Le régionalisme financier a le vent en poupe. L’effort mondial pour combattre le changement climatique repose sur un accord non-contraignants, dont les États-Unis se sont retirés. Certes, l’OMC existe toujours, mais elle est de moins en moins efficace. Le président Trump, qui ne cache pas son mépris pour les institutions multilatérales, tente de paralyser son système de règlement des différends. Les États-Unis prétendent, contre toute évidence, que les importations de BMW menacent leur sécurité nationale. La Chine est violemment sommée – en dehors de tout cadre multilatéral – d’importer plus, d’exporter moins, de réduire les aides qu’elle accorde à son industrie, de freiner ses achats d’entreprises américaines de technologie, et de respecter les droits de la propriété intellectuelle. Les principes mêmes du multilatéralisme, ce pilier de la gouvernance mondiale, semblent aujourd’hui les vestiges d’un passé lointain. 

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/PITpcmW/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.