Un engagement multilatéral en faveur de la sécurité énergétique

Les différents pays du monde sont liés aussi fortement par leur besoin commun de sécurité énergétique que par le réseau mondial qui assure la distribution de cette énergie. Une défaillance en un point du réseau, et nous sommes tous affectés. Les intérêts locaux et les conflits durables qui s’interposent, et notamment la question non résolue de l’approvisionnement de l’Ukraine et de l’Europe en gaz russe, nous rappellent une fois de plus que l’énergie peut être utilisée comme moyen de pression politique. La sécurité énergétique est l’un des thèmes prioritaires de la réunion du G-8, que reçoit le Président Vladimir Poutine à Saint-Pétersbourg. Le G-8 a su identifier la question économique essentielle, à savoir l’interdépendance énergétique, et il est temps aujourd’hui de prendre des engagements multilatéraux spécifiques dans ce domaine.

Pour certains pays, qui ont la chance de disposer de vastes réserves de pétrole et de gaz, il est tentant de se servir des exportations pour favoriser les amis et punir les ennemis. Mais de nos jours, une telle stratégie a de fortes chances de déstabiliser à la fois les amis et les ennemis, et de porter préjudice au pays producteur. Les embargos n’apportent généralement pas les résultats escomptés. Les hausses des cours déclenchées par les actions de l’OPEP dans les années 1970 n’étaient pas tenables et ont encouragé des économies de consommation et le développement de la production dans des pays non-membres de l’OPEP. Cela a entraîné une chute de la part de l’OPEP dans les exportations mondiales de pétrole dans les douze années suivant l’embargo de 1973-1974.

L’expérience nous a appris que la transparence et la stabilité des prix sont dans l’intérêt de tous. Il est essentiel, pour augmenter le potentiel de croissance de l’économie mondiale, de se tenir à ces principes tout en encourageant le développement des marchés internationaux. Lorsque la Russie a envisagé cette année de multiplier par quatre le prix de ses exportations de gaz vers l’Ukraine, elle prétendait appliquer le prix du marché. Cela semblait juste et, pendant un certain temps, certains responsables politiques et investisseurs peu au fait de la situation se sont laissés séduire.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/sdAfscZ/fr;
  1. China corruption Isaac Lawrence/Getty Images

    The Next Battle in China’s War on Corruption

    • Chinese President Xi Jinping knows well the threat that corruption poses to the authority of the Communist Party of China and the state it controls. 
    • But moving beyond Xi's anti-corruption purge to build robust and lasting anti-graft institutions will not be easy, owing to enduring opportunities for bureaucratic capture.
  2. Italy unemployed demonstration SalvatoreEsposito/Barcroftimages / Barcroft Media via Getty Images

    Putting Europe’s Long-Term Unemployed Back to Work

    Across the European Union, millions of people who are willing and able to work have been unemployed for a year or longer, at great cost to social cohesion and political stability. If the EU is serious about stopping the rise of populism, it will need to do more to ensure that labor markets are working for everyone.

  3. Latin America market Federico Parra/Getty Images

    A Belt and Road for the Americas?

    In a time of global uncertainty, a vision of “made in the Americas” prosperity provides a unifying agenda for the continent. If implemented, the US could reassert its historical leadership among a group of countries that share its fundamental values, as well as an interest in inclusive economic growth and rising living standards.

  4. Startup office Mladlen Antonov/Getty Images

    How Best to Promote Research and Development

    Clearly, there is something appealing about a start-up-based innovation strategy: it feels democratic, accessible, and so California. But it is definitely not the only way to boost research and development, or even the main way, and it is certainly not the way most major innovations in the US came about during the twentieth century.

  5. Trump Trade speech Bill Pugliano/Getty Images .

    Preparing for the Trump Trade Wars

    In the first 11 months of his presidency, Donald Trump has failed to back up his words – or tweets – with action on a variety of fronts. But the rest of the world's governments, and particularly those in Asia and Europe, would be mistaken to assume that he won't follow through on his promised "America First" trade agenda.