Madonna et l'enfant

En octobre, des centaines de millions de gens à travers le monde ont appris l'existence de David, un petit garçon du Malawi âgé de un an. Un mois auparavant, il est à parier que bien peu de gens avaient entendu parler de ce pays africain enclavé de 13 millions d'habitants, entouré par le Mozambique, la Zambie et la Tanzanie. Soudain, David est devenu le plus connu des habitants du Malawi, parce qu'il a eu la chance d'être adopté par Madonna, la pop star qui est aux caméras ce que le miel est aux ours.

Mais est-ce réellement une chance pour lui ? Soudain propulsé sur le devant de la scène, son père, Yohane Banda, dit ne pas comprendre que son fils ne lui appartienne plus et qu'il risque de ne plus jamais revenir au Malawi. De son coté, Madonna, bien qu'elle ne parle pas sa langue, affirme que ce n'est pas ce qu'il disait auparavant. L'opinion publique se demande si cette séparation avec son père est bonne pour le petit garçon. Des défenseurs des droits humains ont commencé une action en justice pour exiger son retour.

La mère de David est décédée. Après sa mort, son père, un villageois qui cultive des légumes et fait de menus travaux quand l'occasion se présente, n'ayant pas les moyens de s'occuper de lui, l'a placé dans un orphelinat. Il vivait là avec 500 autres enfants, jusqu'à ce qu'il rencontre Madonna. A cause de l'épidémie de sida, le Malawi compte un million d'orphelins. Les moyens des orphelinats sont limités et beaucoup d'enfants n'atteignent pas l'âge de cinq ans. Madonna explique que lorsqu'elle l'a rencontré, David était atteint d'une grave pneumonie et respirait avec difficulté.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/n4o5sPC/fr;