John Overmyer

Us et abus de l’histoire monétaire

BERKELEY – Imaginez deux banques centrales. L’une est hyperactive, répondant de manière agressive à n’importe quel événement. Bien qu’elle ne puisse être accusée d’ignorer les développements actuels, les politiques qu’elle met en œuvre sont largement critiquées dans la mesure où on leur reproche d’engendrer des problèmes pour l’avenir.

L’autre banque centrale est imperturbable. Elle parvient à rester calme face aux événements, cherchant à tout prix à éviter de faire quoi que ce soit qui pourrait être interprété comme l’encouragement d’une prise de risque excessive, ou comme de nature à créer un soupçon d’inflation.

L’énoncé que je viens de vous décrire n’a rien d’hypothétique. Il s’agit en réalité d’une description imagée de la Réserve fédérale américaine et de la Banque centrale européenne.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/DSIE2JF/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.