Une nouvelle confrontation militaire au Moyen-Orient ?

Jérusalem – Conséquence d'une politique américaine mal inspirée, la menace d'une confrontation militaire supplémentaire plane tel un nuage noir sur le Moyen-Orient. Les ennemis des USA se sont renforcés, et l'Iran - bien que classée dans "l'axe du mal" - se retrouve catapulté en situation d'hégémonie au niveau régional, alors qu'il n'aurait jamais pu y parvenir de lui-même, et sûrement pas en un temps aussi court.

La rivalité latente entre l'Iran et Israël s'est ainsi transformée en une lutte ouverte pour la domination du Moyen-Orient. Il en résulte des alliances quelque peu surprenantes, si ce n'est bizarre : l'Iran, la Syrie, le Hezbollah, le Hamas et l'Irak soutenu par les USA et dominé par les chiites font face à Israël, à l'Arabie saoudite et à la plupart des autres pays arabes sunnites qui se sentent tous menacés par la montée en puissance de l'Iran.

Le risque d'une confrontation majeure est exacerbée par une série de facteurs : le prix durablement élevé du pétrole qui offre de nouvelles opportunités financières et politiques à l'Iran, la défaite de l'Occident dans la guerre par alliés régionaux interposés à Gaza et au Liban, l'échec du Conseil de sécurité qui n'a pas réussi à amener l'Iran à accepter ne serait-ce qu'une suspension temporaire de son programme nucléaire.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/MlkZcmh/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.