19

Mettre l'Europe à l'abri de la tempête

LAGUNA BEACH – De sombres nuages obscurcissent l'avenir économique de l'Europe. En effet, trois tempêtes distinctes convergent : la crise grecque, l'incursion de la Russie en Ukraine et la montée des partis populistes. Bien que chacune constitue une menace considérable, l'Europe aidée par la récente reprise conjoncturelle est en mesure d'y répondre individuellement, sans autre risque qu'une série de perturbations passagères. Toutefois si ces trois phénomènes devaient converger en une sorte de « tempête parfaite », un retour à l'embellie serait alors extrêmement difficile à prévoir.

En l'état actuel des choses, les trois tempêtes en sont à des stades différents de formation. La crise grecque qui s'amplifie depuis des années, elle celle qui gronde le plus fort. Au-delà de la possibilité de la première sortie de la zone euro, la Grèce pourrait risquer de devenir un État en faillite, un résultat qui constituerait une menace multidimensionnelle pour le reste de l'Europe. Atténuer les conséquences humanitaires néfastes (associées aux migrations transfrontalières) et l'impact géopolitique de cette tempête ne sera pas chose facile.

La deuxième tempête, qui pointe son nez depuis l'Est de l'UE, est le conflit militaire coûteux dans la région du Donbass en Ukraine. La crise dans l'Est de l'Ukraine, jugulée en partie seulement par l'accord de cessez-le-feu de Minsk II, traduit la profonde rupture dans la relation entre l'Occident et la Russie depuis l'effondrement de l'Union soviétique.

Davantage d'interférence russe en Ukraine (directement et/ou par des factions interposées séparatistes dans le Donbass), risque de mettre l'Occident devant un choix cornélien. L'Occident risque de devoir renforcer les sanctions contre la Russie et risquer de faire basculer l'Europe de l'Ouest dans la récession si la Russie répond par des contre-sanctions, ou si elle s'adapte aux ambitions expansionnistes du Kremlin et compromet d'autres pays aux minorités russophones (y compris les pays baltes membres de l'UE).