29

Il faut intervenir vite et fort lors d'une crise financière

NEW HAVEN – Tout le monde a entendu parlé de la théorie de la "main invisible" développée par Adam Smith selon laquelle la poursuite par chacun de son propre intérêt bénéficie à l'ensemble de la société dans le cadre d'une économie de marché. C'est exact : ce type d'économie a généré une prospérité sans précédent pour les individus comme pour les sociétés. Mais comme nous pouvons être manipulés ou trompés, ou simplement tentés par un objet, l'économie de marché nous persuade d'acheter des produits inutiles.

Cette observation constitue un complément important à la théorie d'Adam Smith. Avec George Akerlof, nous l'analysons en détail dans notre nouveau livre, Phishing for Phools: The Economics of Manipulation and Deception.

La plupart d'entre nous ont été la cible de "phishing" : des messages électroniques indésirables ou des coups de téléphone destinés à nous soutirer des informations personnelles afin de nous escroquer. La victime, le "phool", est celui qui ne comprend pas l'omniprésence du phishing. Il en voit des cas isolés, mais n'appréhende pas à quel point il intervient dans nos vies, ni tout le professionnalisme qui se cache derrière. Malheureusement c'est le cas de beaucoup d'entre nous - y compris Akerlof et moi-même. C'est pour cela d'ailleurs que nous avons écrit ce livre.

Le phishing affecte pratiquement tous les marchés, mais nous nous sommes surtout intéressés aux marchés financiers. Nous l'avons fait à temps, avant le boom de la Bourse et de l'immobilier depuis 2009 et les remous sur les marchés mondiaux des actifs financiers depuis le mois dernier.