Non à l'emprisonnement identitaire !

PARIS – Un jour, alors que j'allais chercher à son hôtel le prix Nobel d'économie Amartya Sen, la réceptionniste m'a demandé si j'étais son chauffeur. Après une hésitation, j'ai fait signe que oui. Parmi mes multiples identités, à ce moment-là, celle de chauffeur était la plus évidente à ses yeux.

Ce sens de la multiplicité des identités est quelque chose que Sen lui-même a souligné malicieusement dans l'un de ses livres, Identity and Violence [Identité et violence] : "La même personne peut par exemple être tout à la fois citoyen britannique, d'origine malaisienne, avoir des caractéristiques raciales chinoises, être courtier en Bourse, omnivore, asthmatique, linguiste, adepte du culturisme, poète, opposant à l'avortement, observateur des oiseaux, astrologue et faire parti de ceux qui pensent que Dieu a inventé Darwin pour mettre à l'épreuve les naïfs."

Un minimum d'introspection montre que la difficulté à répondre à la question " Qui suis-je ?" tient à la complexité à laquelle nous sommes confrontés pour distinguer entre nos nombreuses identités et comprendre leur architecture. Qui suis-je et pourquoi devrais-je accepter que l'on me réduise, moi et la richesse de mon identité, à une seule de ses dimensions ?

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/sspNiuJ/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.