germany coal cow Volker Hartmann/Getty Images

Mettre un terme à l'addiction au charbon en Allemagne

BERLIN – L'Allemagne est sur le point de mettre un terme à son addiction au charbon. L'année dernière, le gouvernement a créé une « commission charbon » de 28 membres - comprenant des scientifiques, des politiciens, des militants écologistes, des syndicats et des représentants des services publics - dont le mandat, peu enviable, consiste à décider d'une date de désintoxication pour le pays. En dressant le bilan des considérations pragmatiques tout en reconnaissant la réalité du changement climatique, la commission a maintenant fixé 2038 comme la date limite pour atteindre l'objectif zéro charbon, son retrait devant commencer immédiatement.

Le Wall Street Journal appelle cela la « politique énergétique la plus stupide du monde. »  En fait, l'évolution de la position de l'Allemagne est vitale et a beaucoup de retard. La véritable question est de savoir si cela sera suffisant pour appuyer des progrès significatifs dans l'effort mondial visant à atténuer le changement climatique.

Il est scientifiquement bien établi que si le monde doit maintenir l'augmentation moyenne de la température mondiale « bien en dessous » de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels - la limite « de sécurité » inscrite dans l'Accord climatique Paris de 2015 - pas plus de 500 à 800 milliards de tonnes de dioxyde de carbone de plus peuvent être émis. Selon les tendances actuelles, cela devrait prendre seulement entre 12 à 20 ans.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/unbP1yl/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.