money printing Mark WIlson/Getty Images

Concilier stimulus budgétaire et indépendance des banques centrales

LONDRES – Jusqu'au début de l'automne dernier, l'économie mondiale semblait enfermée dans un piège déflationniste. Pendant cinq années consécutives, le Fonds monétaire international a revu à la baisse ses prévisions de croissance à moyen terme. En février 2016, la couverture du magazine The Economist représentait les banques centrales « à court de munitions ». En octobre, le FMI a intitulé son rapport Perspectivesde l’économie mondiale « Faible demande: symptômes et remèdes », bien qu’il semblait y avoir davantage des premiers que des seconds. Le risque posé par l’excès de dette privée et de création de crédit avant 2008 restait sans solution.

A peine six mois plus tard, les perspectives semblent transformées, avec des améliorations généralisées des prévisions de croissance et d'inflation. Certes, la croissance décevante du premier trimestre aux Etats-Unis jette un doute sur la véritable force de la reprise. Mais, au moins, il semble que nous sommes parvenus à sortir des années de déception en série.

Si les prévisions de croissance sont aujourd’hui plus élevée, c’est parce que la politique budgétaire a été assouplie. En 2016, les économies avancées ont relâché leur politique budgétaire de 0,2% du PIB, en moyenne, mettant un terme à cinq années de consolidation progressive. Plus important encore, le déficit budgétaire de la Chine est passé de 0,9% du PIB en 2014 à 2,8% en 2015 et 3,6% en 2016. Les prévisions de croissance des États-Unis supposent un déficit plus important pour 2018, à 4,5% du PIB, contre les 3,5% qui étaient prévus précédemment. Comme le note le FMI, ceci reflète « une réévaluation de la politique budgétaire », et un rejet de la croyance que seule la politique monétaire peut stimuler la reprise.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/4Bz6dNX/fr;