Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

GettyImages-1192378859 John Lamparski/Getty Images

Politique climatique : tout espoir n'est pas perdu aux USA

BOULDER, COLORADO – La COP25 (Conférence des Nations unies sur le changement climatique) qui se tient actuellement à Madrid devrait ouvrir la voie à des engagements nationaux plus ambitieux en matière de climat. Or l'implication des USA est cruciale, alors que leur président ne fait pas faire grand chose dans ce domaine.

Selon un rapport récent, il n'est pas encore trop tard pour que les USA participent à l'effort international destiné à éviter les conséquences les plus graves du réchauffement climatique. Il y faudra l'engagement des différents Etats du pays, des villes et des entreprises qui agissent déjà, mais aussi celui du gouvernement fédéral.

Derrière la Chine, les USA sont le principal pays émetteur de gaz à effet de serre, et ils ont occupé le premier rang durant des décennies. La Chine les a dépassés en 2006, mais ils conservent la première place en terme d'émissions cumulées. Et pourtant, au lieu de prendre la tête de la lutte contre le réchauffement climatique, le gouvernement de Trump a abrogé une grande partie de la réglementation fédérale relative au climat et à l'environnement et a annoncé officiellement le retrait des USA de l'accord de Paris sur le climat pour fin 2020.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/fnhY4tRfr;

Edit Newsletter Preferences