0

Expansion et démocratie en Europe

L'Europe se tient en équilibre entre deux entreprises presque révolutionnaires : l'extension vers l'est et la possibilité d'un avant-projet de constitution pour l'Union européenne. Ces deux projets doivent être considérés comme étant inextricablement liés. Je soutiens l'agrandissement de l'Union européenne. C'est une nécessité historique. Cette expansion doit toutefois aller de pair avec des réformes institutionnelles visant à améliorer la capacité d'action de l'Union européenne ainsi que sa légitimité démocratique.

Depuis la chute du communisme, les nations d'Europe centrale et d'Europe de l'est ont subi des transitions exaltantes mais cependant violentes. Le plus grand danger posé par ce processus de transformation plutôt brusque et rigoureux est qu'en essayant de s'ouvrir, une société peut se désintégrer dans l'effort. Cela risque de se produire lorsque d'anciennes structures sont balayées sans être prudemment remplacées par de nouvelles. Les sociétés ouvertes nécessitent des institutions fiables qui ne peuvent pas être créées en une seule nuit.

Ce passage difficile d'une société fermée à une société ouverte a constitué une étape essentielle pour les états d'Europe centrale et d'Europe de l'est afin qu'ils puissent se porter candidats membres et - peut-être bientôt - devenir des membres à part entière de l'Union européenne. Ils ont consacré un énorme effort - qui n'a pas été pleinement compris par les membres actuels de l'Union européenne - pour réaliser leurs transformations nationales et ainsi s'adapter aux acquis incroyablement étendus de l'Union.

Mais l'Union européenne doit encore prouver aux pays souhaitant la rejoindre que l'Union est réellement une société ouverte et démocratique du type de celle qu'ils sont devenus après bien des luttes. Cette question comporte des implications pratiques car si l'Union européenne doit se manifester en tant que société libre et ouverte, elle doit garantir sa capacité à fonctionner avec succès et efficacité au moment de son expansion. C'est à ce stade que l'assemblée constitutionnelle en vigueur à Bruxelles peut et doit lier l'agrandissement à des réformes de l'Union car cet agrandissement doit également servir à renforcer la transparence et la légitimité démocratique de l'Union européenne.