cfigueres9_oonalGettyImages_grassaroundglobeofEU oonal/Getty Images

L'Europe doit prendre la tête de la lutte contre le réchauffement climatique

BRUXELLES – Début 2015, l’Union européenne a été la première grande économie à fixer un objectif en matière de limitation des émissions de gaz à effet de serre. En s'engageant à réduire ses émissions à l'horizon 2030 d'au moins 40% par rapport à leur niveau de 1990, l'UE a initié un mouvement mondial qui a culminé avec l'accord de Paris sur le climat adopté fin 2015.

Cette semaine, l'UE a l'occasion de reprendre le flambeau de la lutte pour le climat. Les dirigeants de l'Union discutent actuellement de leur position à l'occasion du Sommet Action Climat 2019 qui aura lieu en septembre. Le secrétaire-général de l'ONU, António Guterres, espère que ce sommet permettra de renforcer l'action de la communauté internationale en faveur de la limitation des émissions de gaz à effet de serre.

Le Conseil européen doit continuer à prendre l'initiative en visant une réduction de 55% de réduction des émissions d'ici 2030 - objectif adopté par le Parlement européen en mars dernier. Le moment est venu de prendre d'agir de manière forte, et non plus à petits pas. Réalisant que les objectifs initiaux sont insuffisants, l'accord de Paris exige que les pays participants révisent à la hausse leur engagement initial tous les 5 ans. La première de ces révisions doit intervenir en 2020.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/FDDmLwofr