0

Coupes dans les budgets de la Défense : la myopie de l’Europe

COPENHAGUE – Les budgets sont revus à la baisse partout en Europe tandis que s’installe une nouvelle ère d’austérité. Les dépenses de la Défense semblent être la cible la plus facile. Même la Grande Bretagne du conservateur David Cameron a rejoint ce mouvement de coupe dans les budgets de la Défense.

Ces retranchements arrivent à un moment où les efforts européens pour soutenir une juste part de la charge de la Défense occidentale soulèvent certains doutes – et pas des moindres en Afghanistan, où la plupart des pays européens restreignent leur participation en invoquant quantités de mises en gardes qui ont généralement pour but d’éloigner leurs troupes des zones les plus dangereuses.

Ces coupures budgétaires arrivent aussi à un moment où, pour la première fois dans l’histoire moderne, l’Asie a dépassé l’Europe en terme de dépenses globales de Défense. L’Europe occidentale a pendant longtemps représenté la plus importante concentration de puissance militaire au monde après les Etats-Unis et la Russie, mais il semble que cela ne soit plus le cas.

Les Etats-Unis ne sont exposés à aucun véritable défi en tant que puissance militaire mondiale dominante (du moins pour l’instant). Après tout, l’Amérique dépense presque autant pour ses forces armées que l’ensemble du reste du monde. Mais l’augmentation accélérée des dépenses militaires chinoises modifie sensiblement la donne. Le taux de croissance officiel des dépenses militaires chinoises – 15% par an depuis dix ans – a augmenté de manière significative. Les profondes inquiétudes des voisins de la Chine, particulièrement en Inde, ont aussi entrainé une remarquable augmentation des dépenses de défense chez d’autres puissances asiatiques.