african trade PIUS UTOMI EKPEI/AFP/Getty Images

Le potentiel inexploité du commerce entre l’UE et l’Afrique

LE CAP – L'utilisation par la Chine des liens commerciaux et d'investissement dans le but d’étendre son influence en Afrique suscite de plus en plus d’inquiétude dans certaines capitales européennes. Pourtant, au lieu de se plaindre au sujet des activités de la Chine, l'Union européenne devrait approfondir son propre engagement avec le continent.

Ces dernières années, l'UE a cherché activement à obtenir de nouvelles opportunités commerciales et d'investissement dans le monde entier. En date du mois de juillet 2018, l'UE avait engagé des négociations pour 21 accords de libre-échange. Celles-ci incluent des pourparlers initiés au cours des sept dernières années avec six pays de l'ASEAN – Indonésie, Philippines, Malaisie, Singapour, Thaïlande et Vietnam – qui pourraient ouvrir la voie à un futur accord commercial avec la région.

L'UE a également entamé des pourparlers avec la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Et elle a récemment conclu des accords de libre-échange étendus avec l'Arménie, le Canada, le Japon et le Vietnam, ainsi qu'un accord d'investissement indépendant avec la Chine.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/rz1CDD4/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.