JGI/Tom Grill/Getty Images

Education, salaire et qualité de vie, quelles relations ?

LONDRES – L'idée que l'éducation et les compétences pour le plus grand nombre sont une condition indispensable pour augmenter la productivité, améliorer le niveau de vie et lutter contre les inégalités croissantes est universellement admise. Mais si on se trompait ?

En terme de croissance de la productivité, pour la plupart des économistes il est évident que le capital humain est aussi important que le capital physique. Dans une certaine mesure c'est tout à fait exact. Les économies modernes ne pourraient fonctionner sans une population bien éduquée, capable de lire, écrire et compter : beaucoup d'économies émergentes sont à la traîne en raison de compétences insuffisantes.

Mais le plus frappant est le petit nombre de gens qualifiés nécessaires pour assurer le fonctionnement des domaines clés de l'activité économique. La valeur de marché de Facebook est de 374 milliards de dollars, mais l'entreprise ne compte que 14 500 employés. Microsoft a une valeur de 400 milliards mais à peine 114 000 employés et GlaxoSmithKline est évaluée à plus de 100 milliards, et compte tout juste 96 000 employés.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/Typ5Ucc/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.