phelps30_Hu YuanjiaVCG via Getty Images_chinarobotworkertechnologymanufacturing Hu Yuanjia/VCG via Getty Images

La question du robot

NEW YORK – Les robots ne sont plus notre avenir, ils sont bel et bien là. La pandémie de COVID-19précipite la propagation de l'intelligence artificielle (IA), mais peu d'entre eux ont pleinement pris en compte les conséquences à court et à long terme.

En ce qui concerne l'IA, il est naturel de commencer du point de vue de l'économie sociale – la productivité et la distribution. Quels sont les effets économiques de robots capables de reproduire le travail humain ? Ces préoccupations n'ont rien de nouveau. Au XIXe siècle, bien des gens redoutaient que les nouvelles innovations mécaniques et industrielles ne remplacent les travailleurs. Les mêmes inquiétudes s'expriment à nouveaux frais de nos jours.

Prenons le modèle d'une économie nationale dans laquelle le travail effectué par les robots correspond à celui effectué par les humains. Le volume total de main-d'œuvre – robotique et humaine – reflétera le nombre de travailleurs humains, H, plus le nombre de robots, R. Dans ce cas, les robots sont additifs – ils ajoutent à la population active plutôt qu'ils ne multiplient la productivité humaine. Pour compléter le modèle de la manière la plus simple, supposons que l'économie ne comporte qu'un seul secteur, et que la production globale soit produite par le capital et la main-d'œuvre totale, humaine et robotique. Cette production assure la consommation du pays, le reste étant orienté vers les investissements, ce qui va ainsi augmenter le stock de capital.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/rllsXk1fr