rodrik187_Jorge FernándezLightRocket via Getty Images_nigeriatrain Jorge Fernández/LightRocket via Getty Images

Les sciences économiques en manque de diversité géographique

CAMBRIDGE – Au début de sa carrière, l'économiste Joseph E. Stiglitz a passé un long séjour au Kenya où il a été frappé par les nombreuses particularités de l'économie locale, notamment le fait que les paysans devaient donner la moitié de leur récolte au propriétaire des terres qu'ils cultivaient, ce qui réduisait d'autant leur motivation à produire et leur efficacité au travail. Stiglitz se demandait pourquoi un tel système persistait.

C'est en cherchant à répondre à cette question qu'il a élaboré sa théorie sur l'asymétrie de l'information pour laquelle il recevra le prix Nobel d'économie. "Le temps que j'ai passé au Kenya, dit-il, "a été déterminant quant au développement de mes idées sur l'économie de l'information."

De même, un autre économiste, Albert O. Hirschman, a observé au Nigeria une situation qui l'a laissé perplexe. La compagnie ferroviaire, longtemps un monopole public, avait commencé à subir la concurrence des camionneurs privés. Mais au lieu de répondre à cette pression en s'attaquant à ses causes évidentes d'inefficacité flagrante, l'entreprise a laissé sa situation se détériorer encore davantage. La diminution du nombre de ses clients, selon Hirschman, avait privé l'entreprise publique d'un précieux retour d'information. Cette observation sur le transport ferroviaire au Nigeria a donné naissance à son livre, Défection et prise de parole, qui a eu une influence phénoménale. Hirschman méritait aussi amplement un prix Nobel, mais ne l'a jamais reçu.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/rQNfWtgfr