rajan75_ALEXANDER NEMENOVAFP via Getty Images_russiaruble Alexander Nemenov/AFP via Getty Images

Les sanctions économiques, une arme de destruction massive

CHICAGO – Chaque jour nous voyons les images de civils ukrainiens tués ou chassés de chez eux. Une guerre, de quelque manière qu'elle se mène, constitue une horreur. Néanmoins il fallait s'opposer à l'agression injustifiée de la Russie contre l'Ukraine. En plus des livraisons d'armes à l'Ukraine, nombreux sont les pays à utiliser l'arme économique contre la Russie. Nain économique relativement à sa puissance militaire, celle-ci peut continuer son offensive en élargissant l'étendue des moyens militaires qu'elle met en œuvre et les territoires qu'elle cible.

En comparaison des bombardements aveugles, l'arme économique ne tue pas aussi rapidement, ne crée pas de destructions aussi visibles et n'inspire pas autant la peur. Pourtant son déploiement sans précédent contre la Russie aura indubitablement des conséquences douloureuses.

Les sanctions appliquées à la banque centrale russe ont déjà contribué à l'effondrement du rouble et la récente limitation des échanges financiers transfrontaliers ont eu un effet immédiat et porté un coup au fonctionnement des banques russes. Les sanctions commerciales (la limitation des achats de produits venant de Russie et l'interdiction de lui livrer des biens cruciaux comme les pièces de rechange nécessaires à l'aéronautique) et l'exode des multinationales hors de Russie ont un effet immédiat moindre, mais elles impacteront la croissance économique du pays et augmenteront le chômage. Si ces sanctions sont maintenues, elles porteront atteinte au niveau de vie et la santé de la population russe et pousseront à la hausse son taux de mortalité.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/pyKejYdfr