blanchard16_PATRICK T. FALLONAFP via Getty Images_covid vaccine Patrick T. Fallon/AFP via Getty Images

La phase de risque après le vaccin

PARIS / WASHINGTON – Malgré toutes les critiques suscitées par la lenteur du rythme des vaccinations contre le Covid-19, malgré les restrictions qu’ont connues les exportations, la grande majorité des personnes aux États-Unis et en Europe aura été vacciné au milieu de l’été. Le nombre de morts dépendra des mesures qui auront été prises au cours de la crise dans chaque pays, mais la situation en matière de santé publique sera devenue à peu près identique pour les Américains, les Britanniques et les Européens.

En revanche, une considérable incertitude demeure sur le retour de la vie sociale telle qu’on la connaissait avant la pandémie et sur le temps que durera, éventuellement, ce rétablissement des modes de vie antérieurs. Certaines contraintes demeureront sans aucun doute en vigueur. La reprise des voyages, par exemple, sera lente et discontinue ; on verra probablement se former des « bulles » où les voyages seront possibles sans quarantaine – scénario déjà anticipé par l’Australie et la Nouvelle-Zélande, deux pays où le virus est presque éliminé. L’Union européenne, quant à elle, aménagera probablement la saison estivale des voyages en autorisant le passage de frontière sans quarantaine à celles et ceux qui seront munis de passeports vaccinaux. Mais les restrictions sur les voyages à longue distance seront maintenues.

Les disparités de rythme et d’ampleur dans la reprise de l’activité sociale traduiront probablement les écarts de revenus. Si quelques marchés émergents pourront se prévaloir d’un taux de vaccination élevé (le Chili, le Maroc et la Turquie sont d’ores et déjà devant l’Union européenne ou proche d’elle à cet égard), le monde en développement, pour l’essentiel, n’aura pas contenu le virus. Moyennant quoi les contrôles aux frontières entre le monde riche, qui sera vacciné, et le monde pauvre qui ne le sera pas, se renforceront probablement, surtout si de nouveaux variants continuent de voir le jour. Ce sont les travailleurs migrants qui pâtiront le plus directement des retombées négatives, mais certaines conséquences, comme la contraction du tourisme vers des destinations lointaines, qui va pénaliser gravement certaines économies, seront plus largement ressenties.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/F6txkupfr