rodrik184_SUSAN WALSHPOOLAFP via Getty Images_jerome SUSAN WALSH/POOL/AFP via Getty Images

Méfiez-vous des économistes qui soutiennent des paradigmes de politiques

CAMBRIDGE – Le néolibéralisme est mort. Ou peut-être reste-t-il très vivant. Les experts oscillent entre ces deux positions extrêmes ces derniers temps. Mais, quoi qu’il en soit, il est difficile de nier que quelque chose de nouveau se prépare dans le monde de la politique économique.

Le président américain Joe Biden a appelé de ses vœux une vaste augmentation des dépenses publiques consacrées aux programmes sociaux, aux infrastructures et à la transition vers une économie verte. Il veut utiliser les marchés publics pour reconstruire les chaînes d'approvisionnement nationales et ramener des emplois dans le secteur manufacturier aux États-Unis. Sa secrétaire au Trésor, Janet Yellen, fait pression pour une augmentation coordonnée à l'échelle mondiale des impôts sur les sociétés. Jerome Powell, président de la Réserve fédérale, traditionnellement le bras le plus dur du gouvernement en matière de stabilité des prix, minimise les craintes d'inflation et apporte son soutien à l'expansion budgétaire.

Tous ces changements de politiques représentent une rupture radicale avec la sagesse conventionnelle à Washington. Augurent-ils également de l’avènement d'un nouveau paradigme de politique économique ?

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/TJYQHrhfr