0

Le défi de la Chine au lendemain des J.O.

NEW YORK – En regardant les retransmissions des Jeux olympiques de Pékin, qui n’a pas été impressionné par la sagacité chinoise dans l’organisation d'un événement si complexe et ambitieux, par la riche moisson de médailles – en particulier de médailles d'or – des athlètes chinois ?

Dans la dernière ligne droite avant les Jeux, il ne faisait aucun doute que, partout, les Chinois voulaient se montrer à leur avantage, surtout au moment où la réputation de la Chine et le statut des Jeux ont été attaqués, compte tenu des manifestations tibétaines et des protestations contre la flamme olympique qui effectuait son laborieux parcours autour du monde.

Néanmoins, quand tout a été dit et fait, parfois par le biais de contrôles draconiens, la Chine a accompli une prouesse ! En effet, il est difficile d'imaginer que les Britanniques se soucieront autant, ou iront vers de tels extrêmes, pour les Jeux olympiques de 2012.

Durant de longues années, en particulier depuis le massacre de la place Tian’anmen de 1989, la Chine a déploré l'absence de respect mondial. Ce manque a profondément troublé ses dirigeants et donné à son peuple l’impression que, malgré l’ampleur de ses progrès économiques, sa véritable place dans le monde ne faisait pas que lui échapper : elle lui était même refusée par les critiques intarissables dudit « monde développé ».