An industrial base consisting of wind turbines and solar panels VCG/VCG via Getty Images

La Chine bientôt championne de l'économie verte ?

LONDRES – Beaucoup de personnes qui se sont rendues récemment à Pékin ont eu la bonne surprise de voir le ciel bleu plutôt que le ciel gris de pollution si fréquent jusqu'à présent dans la capitale chinoise. La meilleure qualité de l'air tient en partie à d'énergiques mesures anti-pollution. Les usines les plus polluantes ont été transférées loin de la capitale et des autres grandes villes, et les systèmes de chauffage au charbon ont parfois été fermés avant même que les systèmes de remplacement fonctionnant au gaz aient été installés. Ce changement traduit aussi la prise de conscience de plus en plus forte de l'importance de l'économie verte, promesse d'amélioration de la qualité de vie et opportunité formidable en terme de leadership technologique et politique pour la Chine.

Avec plus de 25% du total des émissions gaz à effet de serre, ce pays en est le premier émetteur mondial. Si l'on fait un décompte par habitant, en moyenne les émissions de gaz à effet de serre d'un citoyen chinois viennent de dépasser celle d'un citoyen de l’Union européenne et elles ne représentent encore que la moitié de celles d'un citoyen américain. Le recours massif au charbon par la Chine tient à sa production d'électricité qui vient à 70% de centrales au charbon et à son leadership dans le secteur des industries lourdes (essentiellement acier, ciment et chimie). Mais l'Empire du Milieu est déjà, et de loin, le premier investisseur dans le secteur des éoliennes et de l'énergie solaire et il renonce maintenant à investir davantage dans le charbon. Construisant une économie à faible émission de carbone, il bénéficie d'un énorme avantage en matière de ressources.

 Dans un récent rapport de l'Agence internationale de l'énergie, une carte montre les régions du monde les mieux placées pour produire de l'énergie éolienne et solaire. La plus vaste de ces régions est constituée par les provinces à faible population de l'ouest de la Chine (le Tibet, le Qinghai, le Xinjiang et la Mongolie intérieure). Des panneaux solaires qui recouvriraient 5% de cette zone pourraient répondre à la totalité des besoins d'électricité de la Chine (6000 milliards de kWh par an), sans parler de l'énergie éolienne qui pourrait elle aussi être produite en quantité.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/pZnOkWw/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.