john c bogle mark peterson/Corbis via Getty Images

Moralité et gestion financière

NEW HAVEN – La mort, le 16 janvier, de Jack Bogle, fondateur de la société d'investissement Vanguard Group, a généré un grand nombre de notices nécrologiques flatteuses. Bien sûr, les nécrologies font souvent l'éloge de leurs sujets. Mais celles concernant Bogle semblaient plus dithyrambiques que d'habitude. Et je pense qu'il y a une raison: Bogle était un homme exceptionnellement dirigé par la morale.

Bien sûr, nous ne pouvons pas évaluer son succès à l’aune de sa fortune personnelle. Lorsque Bogle créa Vanguard en 1975, il choisit la forme d’une société à but non lucratif. La société n'a pas d'actionnaire externes; tous les bénéfices se traduisent par des frais moins élevés et non des dividendes.

Si on en juge par d’autres critères que la richesse de son fondateur, le Vanguard Group est un énorme succès. Il investit pour le compte de 20 millions de personnes dans 170 pays. Il gère 4,9 billions de dollars d’actifs. Elle est sans doute l’une des entreprises d'investissement les plus importantes du monde.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/3fKUb3q/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.