benami173_JOE KLAMARAFP via Getty Images_iran flag Joe Klamar/AFP via Getty Images

Résoudre le dilemme iranien

TEL-AVIV – La campagne de « pression maximale » lancée contre l’Iran par l’ancien président des États-Unis Donald Trump a totalement échoué à renforcer la sécurité régionale ou mondiale. Son successeur, Joe Biden, ne doit pas commettre la même erreur.

La clé de voûte de la politique iranienne menée par Trump fut, en 2018, d’avoir unilatéralement retiré les États-Unis du Plan d’action global commun (PAGC-JCPoA) de 2015, plus connu sous le nom d’accord sur le nucléaire iranien. Cette initiative, directement et ardemment encouragée par le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, a permis aux États-Unis d’imposer à nouveau à l’Iran de sévères sanctions.

À l’époque, l’Iran respectait pleinement les dispositions du JCPoA, et continua de le faire pendant une année entière après que la décision de Trump prit effet, afin de donner à l’Europe l’opportunité de contourner les sanctions des États-Unis. Mais l’Europe ne parvint pas à traduire ses paroles en actes, et l’Iran commença d’enfreindre les règles.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/8zV5FUxfr