0

USA : élection par temps de crise

CAMBRIDGE –  Le 4 novembre, au milieu de la plus grosse crise financière que le pays ait connu depuis la Grande dépression de 1929, les Américains éliront leur 44° président. Les deux candidats sont des sénateurs sans grande expérience de l'exécutif, aussi leur aptitude à gérer la crise est-elle devenue une question centrale.

Au début de la campagne, beaucoup d'observateurs ont prédit que la guerre en Irak serait l'enjeu majeur en 2008, mais c'est la crise financière qui est passée sur le devant de la scène. En principe cela devrait favoriser Barak Obama et les démocrates, car les sondages leur donnent l'avantage sur le terrain économique. Début septembre, après la convention républicaine, ils donnaient une avance à McCain, mais depuis la crise, Obama arrive en tête. 

Même si les deux hommes ont approuvé avec circonspection le plan de sauvetage du secteur financier à hauteur de 700 milliards de dollars, les différences entre eux sont marquées. Obama n'est pas seulement le premier candidat à la présidence d'un grand parti politique, mais aussi l'un des plus jeunes à s'être jamais présenté à la présidence. McCain a de l'expérience en tant qu'aviateur de la marine et plus de vingt ans au Sénat. S'il remporte l'élection, il sera le candidat le plus âgé à être élu.

Les deux hommes diffèrent également par leur tempérament et leur expérience. McCain est un défenseur des valeurs traditionnelles qui met en avant sa capacité de décider et d'agir rapidement, ce qu'il a cherché à faire lors des négociations sur le plan de sauvetage financier en interrompant sa campagne pour aller à Washington - ce qui s'est retourné contre lui, car les Républicains qu'il représente dans la course à la Maison Blanche ont dans un premier temps rechigné à adopter ce plan.