People participate in the 48-hour 'hackathon' event  ISSOUF SANOGO/AFP/Getty Images

Un mode de développement original pour l'Afrique

WASHINGTON – Selon de récentes prévisions du FMI, plusieurs pays d'Afrique sub-saharienne devraient bénéficier d'une croissance économique assez forte au cours des cinq prochaines années. Le tiers des pays de la région pourraient connaître un taux de croissance moyen de 5% par an, voire davantage, sur la période 2000-2023. 

Pourtant, ainsi que la revue The Economistl'a écrit l'année dernière, le modèle de développement de l'Afrique "intrigue les économistes". Seuls quatre pays africains doivent leur taux de croissance élevé à l'exploitation de leurs ressources naturelles. Et contrairement à ce que prévoient les modèles de développement classiques, leur croissance ne tient pas non plus à l'industrialisation. Alors à quoi sont dus les bons résultats économiques du continent ?

De nouveaux travaux de l’Initiative de croissance de l'Afrique (un projet de l'Institution Brookings et de l'Institut mondial pour la recherche sur l'économie du développement de l'université de l'ONU) apportent un début de réponse. Selon un livre qui va sortir prochainement, Industries Without Smokestacks: Industrialization in Africa Reconsidered, l'Afrique sub-saharienne traverserait une phase de transformation structurelle bien plus profonde que ce que l'on imagine.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/TlLkHEM/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.