people in wheelchairs disabled access Jean-Philippe Ksiazek/AFP/Getty Images

Combler le fossé de l’accès des personnes handicapées aux services financiers

KAMPALA – Le mois dernier, le Royaume-Uni a accueilli le tout premier Sommet mondial sur le handicap afin d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les besoins des personnes handicapées. Les points de l’ordre du jour portaient notamment sur une éducation équitable, la fin de la discrimination et l’accès des collectivités de personnes handicapées aux technologies – en particulier dans les pays pauvres du Sud.

Mais une question qui n’a pas retenu l’attention qu’elle méritait est celle d’un élément souvent ignoré de la politique de développement : l’accès aux services financiers. Ce fut une occasion manquée, non seulement pour le milliard de personnes handicapées dans le monde, mais également pour les institutions qui sont censées leur fournir ces services.

Accroître l’accès aux services financiers est bénéfique tant pour les affaires que pour la croissance économique. Selon des recherches menées par la banque britannique Barclays, lorsque des clients en situation de handicap sont à même de gérer leur argent, leur vulnérabilité économique décroit, tout en améliorant la santé globale de l’économie. De plus, le « marché du handicap », avec plus de 1000 milliards de dollars de revenus disponibles, est l’un des groupe de clients potentiels le plus important au monde. En d’autres termes, les prestataires de services financiers ont toutes les raisons de pourvoir aux besoins des personnes vivant avec un handicap. Pour quelle raison la majorité des institutions financières font-elles donc le contraire ?

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/3Jhsu97fr