26

La tentation de Yalta

KIEV – La "drôle de guerre", c'est la période de calme relatif entre la déclaration de guerre en septembre 1939 et l'invasion de la Belgique et de la France par les nazis en mai 1940. Or depuis l'invasion et l'annexion de la Crimée par la Russie et le regroupement massif de ses troupes et de ses blindés à notre frontière orientale, nous vivons nous aussi en Ukraine notre "drôle de guerre".

Aussi nous Ukrainiens, nous préparons-nous à défendre notre pays et notre démocratie. Comme jamais auparavant, nos jeunes gens et nos jeunes filles se portent volontaire pour le service militaire. Notre gouvernement a négocié avec le FMI un accord de confirmation qui nous donnera les outils dont nous avons besoin pour redresser notre situation économique et financière. Cet accord nous imposera la rigueur, mais nous sommes disposés à en payer le prix pour conserver notre indépendance.

Après une période de trop grande légèreté durant laquelle nous pensions (comme le reste de l'Europe) que les frontières du continent ne seraient plus jamais changées par la force, nous augmentons aussi notre budget militaire malgré l'état précaire de notre économie. Nous ne céderons plus un pouce du territoire de l'Ukraine. C'est terminé !

Malgré l'armée russe qui se presse à nos frontières, nous nous lançons dans une campagne électorale. Le mois prochain, les citoyens ukrainiens choisiront librement un nouveau président - la meilleure défense possible face à la propagande russe quant à notre supposée incapacité à établir un régime démocratique.