Paul Lachine

Diplomatie et double langage

CANBERRA – A partir de quel moment réalisme politique et prudence diplomatique se transforment-ils en un renoncement injustifiable aux valeurs morales ? Seuls quelques responsables de politique étrangère se posent cette question, et ils sont alors souvent confrontés à des choix inconfortables.

Négocier un accord de paix peut signifier accorder l'amnistie à des criminels. S'accommoder de la tyrannie peut parfois épargner davantage de vie qu'embrasser l'anarchie. Il arrive que stabiliser une situation volatile suppose de faire silence sur des comportements condamnables. Prendre la bonne décision est plus difficile dans le monde réel que palabrer dans une classe de philosophie.

Mais à trop s'affranchir des principes moraux, les conséquences peuvent être potentiellement dévastatrices. Le maintien au moins jusqu'à présent de l'aide militaire américaine à l'Egypte après le massacre par le régime de centaines de partisans des Frères musulmans dans les rues et dans les prisons en est un exemple récent.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/wE1diny/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.