L’Europe devrait-elle s’inspirer des Etats-Unis ?

BRUXELLES – Paul Krugman, l’économiste de l’université de Princeton et blogueur, a récemment résumé les tendances divergentes de part et d’autre de l’Atlantique en ces termes : « Mieux ici, pire là-bas ». Cette remarque est choquante : en 2009 encore, les politiciens et analystes européens fustigeaient les Etats-Unis, jugés responsables de la crise financière et se félicitait de l’euro qui protégeait le Vieux continent des turbulences économiques.

Malheureusement pour les fervents partisans de l’Europe, les faits sont sans appel. Selon la Commission européenne, le PIB américain par habitant devrait retrouver son niveau de 2007 l’an prochain, tandis que celui de la zone euro devrait se maintenir à 3 pour cent en dessous de ce niveau.

De même, le taux de chômage, qui était à peu près le même des deux côtés de l’Atlantique en 2009-2010, a baissé de près de 4 pour cent aux Etats-Unis, où les investissements et les exportations se sont aussi rétablis plus rapidement. Même l’inflation devrait être plus faible cette année aux Etats-Unis qu’en Europe.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/nXWvVjY/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.