chellaney138_RajkumarMint via Getty Images_newsstand Rajkumar/Mint via Getty Images

L’orientalisme malsain des médias occidentaux

NEW DELHI – Lorsqu’on rend compte d’une tragédie, l’une des règles essentielles du journalisme est d’être sensible aux victimes et à celles et ceux qui sont dans la peine. Les médias occidentaux, qui font aussi fonction de médias internationaux, observent généralement ce principe chez eux, mais l’oublient lorsqu’ils couvrent les catastrophes frappant les sociétés non occidentales.

Les reportages consacrés à la seconde vague de Covid-19 qui dévaste l’Inde en témoignent. Les médias occidentaux se sont remplis d’images de morts et autres scènes chocs qui ne seraient pas montrées, dans la plupart des cas, à la suite d’une catastrophe de ce genre dans un pays occidental. L’Europe et les États-Unis comptent à eux seuls la moitié environ des morts dus au Covid-19 dans le monde ; les médias occidentaux ont pourtant évité de montrer des images trop pénibles de la situation.

Même au plus fort de la pandémie aux États-Unis et en Europe, il était impensable que des équipes de télévision fassent irruption dans les salles de soins d’urgence pour montrer à quel point médecins et personnels infirmiers étaient débordés. Mais des scènes de ce genre ont été diffusées depuis les hôpitaux indiens, sans qu’on se préoccupe vraiment des conséquences que pouvaient avoir de telles intrusions sur des décisions dont dépendait la vie des malades. Les journalistes des télévisions se sont aussi rués sur les familles indiennes qui avaient perdu leurs proches, transformant leur deuil et leur intimité en spectacle livré à la consommation occidentale.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/5O4ADtlfr