kuttab50_Ramez HabboubPacific PressLightRocket via Getty Images_palestine Ramez Habboub/Pacific Press/LightRocket via Getty Images

Comment les Arabes ont trahi la Palestine

AMMAN – Il est normal que des pays maintiennent, malgré des désaccords profonds, des relations diplomatiques, d’échanges et commerciales. Dans certaines circonstances, de telles relations sont néanmoins considérées comme vouées à l’échec. C’est assurément le cas de la plupart des pays vis-à-vis de la Corée du Nord, mais cela vaut aussi pout l’attitude des États-Unis concernant autrefois Cuba et aujourd’hui le Venezuela, ou encore de la politique israélienne à l’égard de l’Iran, de l’Arabie saoudite à l’égard du Qatar et de la majorité du monde arabe à l’égard d’Israël.

Étant donné l’importance que revêt le dialogue entre les pays, la question survient toujours de la limite jusqu’à laquelle on doit poursuivre, ou à partir de laquelle on doit interrompre, les relations normales avec un « mauvais » acteur. Des États ont, au cours de l’histoire, coupé les liens avec des pays qui avaient violé à maintes reprises les règles internationales, perpétré un génocide, commis des atrocités ou dont le comportement méritait d’une façon ou d’une autre d’être sanctionné. On peut citer, parmi ces pays, l’Allemagne nazie, l’Union soviétique lorsqu’elle tenta de déployer des armes nucléaires à Cuba, et l’Iran, dont les dirigeants appellent régulièrement à la destruction d’Israël.

Mais si la violation des règles internationales, la diffusion de discours racistes ou les mauvais traitements infligés à des populations sur lesquelles un pays exerce son contrôle constituent des raisons qui s’opposent à l’entretien de relations normales, les pays arabes et à majorité musulmane ne peuvent-ils en arguer à l’appui de leur attitude historique vis-à-vis d’Israël ? Si Israël se comporte en État démocratique à l’égard de ses citoyens juifs, sa politique envers ses citoyens non juifs ainsi que l’occupation depuis plusieurs décennies et la colonisation des territoires palestiniens sont considérées par les Nations Unies comme des violations du droit international.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/zmfAmUxfr