Le tournant de Tchernobyl

La catastrophe de Tchernobyl dont c'est le 20° anniversaire ce mois-ci a peut-être été la véritable raison de l'effondrement de l'Union soviétique il y a cinq ans, davantage même que la perestroïka que j'ai initiée. Elle a marqué un tournant historique. Il y a un avant et un après Tchernobyl, très différents l'un de l'autre.

Le Politburo s'est réuni le matin même du 26 avril 1986, jour de l'explosion sur le site de la centrale nucléaire de Tchernobyl, pour discuter de la situation. Il a aussitôt créé une commission gouvernementale pour veiller à ce que les mesures nécessaires soient prises, notamment en ce qui concerne la santé de la population avoisinante. Et l'Académie des sciences a également missioné un groupe de scientifiques réputés dans la région de Tchernobyl.

Le Politburo n'a pas disposé immédiatement de toutes les informations voulues sur la situation après l'explosion. Mais il y a eu un consensus général en son sein pour les rendre publiques, au fur et à mesure qu'elles nous parvenaient. C'était dans la ligne de la glasnost qui avait déjà commencé en Union soviétique.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/5aYQoaH/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.