erekat1_ Issam RimawiAnadolu AgencyGetty Images_israel wall Issam Rimawi/Anadolu Agency/Getty Images

L'apartheid n'est pas la paix

JÉRICHO – Depuis le 6 décembre 2017, le président américain Donald Trump a reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël, a fermé la mission palestinienne à Washington, DC, a déménagé l'ambassade américaine à Jérusalem et a stoppé le financement de l'aide humanitaire fournie par l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), entre autres mesures. Et pourtant, nous, Palestiniens, sommes harcelés par des déclarations selon lesquelles les États-Unis veulent vraiment poursuivre la paix et que le seul problème a été en quelque sorte celui de notre hésitation.

Personne ne peut soutenir que nous n'avons pas coopéré avec l'administration Trump. Nous avons eu près de 40 réunions au cours de 2017, nous avons répondu à toutes les questions et nous avons mis en avant notre vision de la paix fondée sur la solution à deux États. Mais les envoyés américains ont toujours refusé de nous impliquer dans les questions de fond. En fait, à la veille d'une visite du président palestinien Mahmoud Abbas à Washington, l'administration Trump n'a pas respecté son engagement de ne pas prendre des mesures unilatérales et a annoncé la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël. Quelle qu'en soit la raison - parti pris idéologique, manque d'expérience diplomatique, ou les deux - l'équipe de Trump a fini par détruire les perspectives pour les États-Unis de jouer un rôle positif dans le rétablissement de la paix.

Des gens comme le vice-président Mike Pence, l'Ambassadeur David Friedman, l'envoyé spécial Jason Greenblatt et le gendre et conseiller principal de Trump Jared Kushner, sont idéologiquement engagés dans l'entreprise de colonisation d'Israël. À en juger par le discours devant la Knesset israélienne de Pence l'an dernier, on peut supposer qu'Israël a un « mandat divin » de violer les droits des Palestiniens. En prenant de telles positions, l'administration Trump a entraîné essentiellement un résultat au cours des deux dernières années : le renforcement des extrémistes dans notre région.

To continue reading, register now.

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

Subscribe

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

https://prosyn.org/2zkNUSWfr