boskin68_JIM WATSONAFP via Getty Images_trumprally Jim Watson/AFP via Getty Images

Une économie forte suffira-t-elle à faire réélire Trump ?

STANFORD – Alors que les primaires des élections présidentielles sont en cours, tout le monde se demande si le Président Donald Trump sera réélu en novembre. Les sondages d'opinion montrent que la capacité à battre Trump se classe parmi les principales priorités des électeurs primaires démocrates. Suite à l'acquittement de Trump devant le Sénat face aux accusations de destitution et à son discours sur l'état de l'Union dans lequel il a pu vanter les points forts de l'Amérique – d'abord et avant tout l'économie – la cote de popularité du Président, à 49 %, est la plus élevée depuis son entrée en fonction.

Mais Trump a de quoi se faire du souci. L'acquittement n'est certainement qu'une embellie passagère et sa cote de popularité devrait être beaucoup plus élevée, étant donné l'état de l'économie.

Il suffit de comparer avec le précédent du Président George H.W. Bush, dont la cote de popularité a atteint 91 % après la première Guerre du Golfe, qui avait reçu l'approbation du Congrès : il avait réussi à expulser les forces irakiennes de Saddam Hussein du Koweït et avait été en partie payé par les alliés des États-Unis (dont l'Arabie saoudite, les Émirats Arabes Unis, l'Allemagne et le Japon). Lors d'une réunion du Bureau ovale à l'époque, j'ai tenté de persuader l'équipe politique du président que, malgré ses récents succès, il lui fallait une meilleure stratégie pour répondre à une légère récession qui avait commencé dans la dernière partie de 1990. Je leur ai rappelé que même la victoire de la Grande-Bretagne durant la Seconde Guerre mondiale n'avait pas épargné la défaite de Winston Churchill aux élections qui s'étaient tenues moins de trois mois plus tard.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/TNX5ARYfr