L’essai  sino-américain en Corée du Nord

MADRID – Les menaces répétées de la Corée du Nord font de la péninsule coréenne l’un des points chauds les plus dangereux de la planète. Mais la situation offre aussi une opportunité majeure : une impulsion dans la confiance stratégique entre la Chine et les Etats-Unis, les deux pays qui ont la capacité de résoudre les tensions une fois pour toute. S’ils parviennent à coopérer de manière constructive pour que la paix soit considérée acceptable aux yeux des deux parties, cela ferait non seulement de la Corée, mais aussi de l’ensemble de la région, un endroit plus sûr.

Dix ans après s’être retiré du Traité de Non-Prolifération Nucléaire, il est désormais clair que la Corée du Nord possède l’arme nucléaire. L’essai nucléaire opéré par le régime en février – son troisième depuis 2006 – était probablement un dispositif miniature, ce qui rend la situation d’autant plus préoccupante, compte tenu du fait qu’une miniaturisation réussie est une étape critique pour l’utilisation de l’arme nucléaire dans les missiles balistiques.

L’essai de février a entrainé une nouvelle série de sanctions de la part des Nations Unies, avec l’appui des Etats-Unis et de la Chine, ce qui a déclenché une intensification des menaces et des provocations de la part de la Corée du Nord. La tension sur la péninsule est montée d’un cran avec les manœuvres militaires conjointes menées par les Etats-Unis et la Corée du Sud – surtout lorsque les bombardiers américains B-52 et B-2 à la capacité nucléaire se sont joints à ces exercices.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/2L1QOGz/fr;