0

Les " Three Mis-Represents "

Deux années se sont écoulées depuis que le Parti communiste de Chine (PCC) a dévoilé son nouveau credo idéologique, appelé " Three Represents ". Quelle chance que la doctrine la plus sacrée, la plus englobante et la plus influente de Chine élaborée autour du triumvirat des " intérêts de la majorité populaire ", de la " culture avancée " et des " forces productives avancées " ait trouvé un parti politique pour la représenter ! Une chance, mais pour le PCC, et non pour la Chine et ses habitants.

La doctrine " Three Represents " se décline en plusieurs versions officielles, chacune d'elle comprenant les mots " toujours ", " Chine " et " représenter ". Leur signification est claire. De l'autre côté, la " majorité populaire ", la " culture avancée " et les " forces productives avancées " ainsi que d'autres expressions qui dominent la doctrine restent vagues, sans doute intentionnellement.

Le bon sens suggère que la " majorité populaire ", que le PCC est supposé " représenter ", inclut les ouvriers. Mais le PCC les a abandonnés depuis longtemps. Combien ont perdu leur travail le mois dernier ? Combien ont été obligés de partir en préretraite ? Combien y a-t-il eu d'accidents dans les mines ? Combien de protestations ? Qui a emprisonné leurs organisateurs ? Le " représentant des Three Represents " refuse de s'exprimer. Les ouvriers qui protestent et font grève " font une émeute ". Celui qui signale ces événements est " anti-révolutionnaire ".

La même histoire se vérifie dans les relations du Parti avec les paysans, qui se sont engagés comme soldats et suppléants dans les armées de Mao Zedong pour mener des guerres qui duraient des décennies. Les paysans ont suivi Mao car le PCC leur avait promis des terres. Mais Mao a décidé de reprendre les terres aux paysans avant même qu'ils n'en bénéficient. " L'éducation des paysans constitue un grave problème ", a-t-il dit. Il leur a donc enseigné que toutes les terres appartenaient à l'état. Les " représentants " des paysans sont les nouveaux propriétaires.