Les protocoles de Rupert Murdoch

NEW YORK – A chaque fois que j’entends les Républicains de droite américains se qualifier de « conservateurs », je ressens l’équivalent mental d’un choc électrique.

Un conservateur est quelqu’un qui, dans la tradition du parlementaire anglais du dix-huitième siècle Edmund Burke, croit que l’ordre établi mérite le respect, et même de la révérence. Contrairement à un libéral qui est quelqu’un prêt à modifier l’ordre établi à la poursuite de la vision d’un monde meilleur.

L’historien Whig du dix-neuvième siècle Thomas Macaulay a fort bien décrit cette différence. Il y avait « deux grands partis » en Angleterre, écrivait-il, qui attestaient d’une « distinction » qui « avait toujours existé, et le devrait toujours. »

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/vZ4diua/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.