Matt Wuerker

Les promesses et les dangers de l’évolution du monde

MUNICH – Panta rhei . Tout coule. Cet aphorisme grec me revient souvent en mémoire quand je pense aux bouleversements politiques et sociaux survenus tout au long de ma vie. Ils me paraissaient aussi impossibles avant qu’ils ne se produisent qu’ils m’ont semblé naturels une fois survenus. Le communisme s’est effondré. L’Allemagne est réunie. Les Etats Unis ont élu un président noir. Nous sommes maintenant dans une phase où l’Asie rattrape l’occident et l’hégémonie américaine est menacée.

Alors que le casino capitaliste de l’Amérique s’écroule et que ses satellites économiques européens sont à la peine, la Chine, dont les excédents commerciaux sont en augmentation,  semble tirer avantage de la situation au beau milieu de la crise mondiale. En effet, la Chine est devenue le premier exportateur mondial de biens dans les quatre premiers mois de cette année, supplantant le précédent champion, l’Allemagne,.

La Chine, il est vrai, reste à la traine pour ce qui est des autres indicateurs économiques. Alors qu’elle compte 20% de la population mondiale, sa part du PIB mondial n’est que de 7%. Les Etats Unis et l’Union Européenne représentent 54% de ce même PIB, avec une population qui ne représente que 12% de la population mondiale.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/JlIR5Pv/fr;