0

L’ordalie de Pie XII

ROME – Une fois de plus, la réputation du pape Pie XII est passée au crible et est en butte aux attaques. Les questions sur le souverain pontife romain pendant la Seconde Guerre mondiale sont si poussées et les discussions si enflammées que le pape actuel, Benoît XVI, a annoncé récemment qu’il pourrait repousser la béatification de Pie XII jusqu’à l’ouverture et l’examen des archives du Vatican datant des années de guerre.

Pourquoi Pie XII est-il si souvent accusé d’avoir presque été complice de l’Allemagne nazie alors que, pendant sa papauté, l’église catholique de Rome a protégé et caché des milliers de Juifs ? C’est une des questions historiques les plus épineuses de notre temps.

Pendant de nombreuses années après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Pie XII a joui d’une grande popularité, même parmi la communauté juive. La tendance s’est inversée dans les années 1960, et la pièce de Rolf Hochhuth Le vicaire a été le point de départ de fiévreuses remises en question de sa réputation.

Pour comprendre comment la réputation de Pie XII a commencé à être mise en doute, il faut regarder la pièce de Hochhuth dans le contexte des grands bouleversements sociaux et culturels des années 1960. La gauche allemande voulait alors changer l’interprétation de l’histoire allemande qui constituait le fondement de l’Allemagne de l’Ouest démocratique et capitaliste bâtie par le chancelier Konrad Adenauer. Cette interprétation considérait que les horreurs du national-socialisme d’Hitler étaient le produit de l’apostasie en Allemagne.