0

Réformer le système monétaire international, une tâche impossible ?

BRUXELLES – Si Nicolas Sarkozy avait écrit le prologue de sa présidence à la tête du G20 qui vient tout juste de commencer, il n'aurait pas fait mieux. La préparation du sommet du G20 à Séoul a été entachée par une série de controverses monétaires, mettant sur le devant de la scène une réforme du système monétaire international. Alors que l'idée française d'une telle réforme avait été accueillie initialement avec scepticisme, voilà que c'est devenu la priorité.

Cette tâche n'a rien de simple. Le sujet est abscons. En dehors des milieux universitaires, pratiquement personne ne s'y est intéressé depuis 20 ans et il n'y a guère de propositions globales sur la table.

Les USA, pour lesquels une réforme du système monétaire international signifierait une diminution du rôle du dollar, ne sont pas enthousiastes. La Chine qui a lancé l'idée est satisfaite de voir que les discussions prennent tournure, mais ne fait pas de propositions précises. Et comme le temps est de son coté, elle n'a aucune raison de se presser.

Les pays émergents ont une position analogue : ils veulent une solution aux problèmes qu'ils rencontrent, mais ils ne sont pas encore prêts à réécrire la règle du jeu. Pour sa part le Japon y serait disposé, mais il n'a pas le même point de vue que la Chine au sujet de la coopération monétaire régionale. Quant à l'Europe, elle se préoccupe avant tout de ses crises internes.