0

Les derniers jours de Kadhafi

BENGHAZI – La fin de partie dans le conflit libyen est enfin arrivée. Une grande partie de la capitale libyenne est maintenant entre les mains des insurgés, l'armée rebelle ayant réussi à en prendre tous les accès.

L'impuissance militaire des forces loyales au colonel Mouammar Kadhafi - visible pendant une semaine – est allée de pair avec un désarroi croissant du régime politique. Les principaux sympathisants de Kadhafi ont fait défection – le plus récent ministre de l'Intérieur, Nasser al-Mabrouk Abdallah, a fui vers le Caire avec neuf membres de sa famille, suivi quelques jours plus tard du patron du pétrole de la Libye, Omran Abukraa. Maintenant plusieurs fils de Kadhafi, dont Seïf al-Islam, son héritier putatif, ont été capturés par les rebelles. Comme Saddam Hussein en 2003, Kadhafi semble avoir disparu dans la clandestinité.

Que va devenir à présent la Libye de l'après-Kadhafi ? L'ancien secrétaire d’État Colin Powell est resté célèbre pour avoir averti le président George W. Bush avant la guerre en Irak en disant : « Si vous le cassez, vous en êtes propriétaire ». Bush, cependant, avait haussé les épaules devant cet avertissement. Il n'a pas fallu très longtemps avant que le monde ne constate avec horreur, qu'il n'y avait effectivement aucun plan détaillé pour régir ou reconstruire l'après-Saddam en Irak. A la place, le pays a connu une affreuse guerre de tous contre tous qui a laissé d'innombrables milliers de morts.

Les pays de l'OTAN qui ont entrepris une intervention militaire en Libye sont-ils mieux préparés à restaurer une Libye brisée ? Heureusement une pierre angulaire dont Bush ne disposait pas - un gouvernement légitime pour assumer l'autorité - existe en Libye.