1

La solution de l’éducation

WASHINGTON – Le monde croule sous des problèmes d’une grande complexité. Les chocs économiques déstabilisent les pays et les régions, et infligent une grande détresse sociale et financière sur les familles et leurs communautés. Les dommages environnementaux menacent nos réserves alimentaires, l’air que nous respirons et la richesse de la biodiversité qui entretient l’équilibre vital. Les guerres et les conflits engendrent des millions de nouveaux réfugiés.

Sans parler des nouveaux risques de santé qui émergent, avec des maladies non transmissibles comme le diabète ou l’obésité, entre autres, sévissant dans les pays à faibles et moyens revenus – alors même que nombres de ces pays luttent encore contre la tuberculose, le Sida, le paludisme, et d’autres maladies infectieuses. Des centaines de millions de jeunes gens partout dans le monde cherchent un emploi dans des contextes très fragiles de marché du travail. Les infrastructures que nous utilisons pour produire notre énergie, transporter nos biens, et réaliser nos transactions sont sous tension.

Cette liste de préoccupations n’est pas sensée décourager, mais bien provoquer. Puisque les ressources naturelles du monde se raréfient, il nous faut de plus en plus compter sur de meilleures ressources renouvelables disponibles, à l’efficacité prouvée – l’ingéniosité humaine. Tout comme ils ont fait face aux problèmes par le passé, nos scientifiques et nos entrepreneurs ont su apporter des solutions tels la révolution verte, de nouveaux vaccins, des technologies de communication et une énergie plus propre.

Les chercheurs et les leaders nous ont donné les moyens d’identifier et de résoudre les dilemmes économiques et sociaux. Un meilleur niveau d’éducation a permis aux individus de mieux contrôler leur santé, leur environnement familial, les gouvernements et la culture.