0

De la responsabilité des caricaturistes

Les derniers événements entourant la publication des caricatures au Danemark ont surpris tout le monde et plus particulièrement les caricaturistes éditoriaux comme moi.

Pour une fois, j’ai décidé d’échanger mes crayons pour un ordinateur portable, essentiellement parce que la place normalement consacrée à mes caricatures ne suffit pas pour dire tout ce que je veux dire. Si j’avais eu assez d’espace, j’aurais dessiné cet article !

Le débat autour des caricatures a été si intense qu’il en est maintenant devenu très ennuyeux, allant de la liberté d’expression à un choc des valeurs culturelles, voire à un choc des civilisations. Il apparaît également évident que ce débat a été exploité et récupéré par des éléments radicaux et extrêmes des deux côtés de la barrière, c’est à dire à la fois par ceux qui défendent la liberté d’expression et par ceux qui défendent la religion musulmane.

En outre, il est devenu clair que la foi religieuse a un sens beaucoup plus fort que celui d’appartenir simplement aux fidèles. Il s’agit d’une notion beaucoup plus profonde et intimement liée aux vies de ceux qui la possèdent.