0

3

par George Soros

Alors que les troupes américaines et britanniques se préparent à envahir l'Irak, l'opinion publique de ces pays s'oppose à une guerre sans l'accord de l'ONU. Le reste du monde est lui aussi dans sa grande majorité opposé à cette guerre ; la communauté internationale considère néanmoins que Saddam Hussein est un dictateur qui doit être désarmé. Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté à l'unanimité la résolution 1441 qui exige qu'il détruise ses armes de destruction massive. Pourquoi ce désaccord ?

C'est la première fois que la doctrine Bush est appliquée et cela provoque une réaction de rejet. Cette doctrine repose sur deux piliers : les USA doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour maintenir leur suprématie militaire et ils s'arrogent le droit de déclencher des actions préventives.

Elle suppose l'existence de deux types de souveraineté : d'une part la souveraineté américaine qui primerait sur le droit international, d'autre part la souveraineté des autres pays. Cela rappelle La ferme des animaux de Georges Orwell, une fiction dans laquelle tous les animaux sont égaux, mais certains sont plus égaux que d'autres. La doctrine Bush n'est pas présentée aussi brutalement, car elle se cache sous un double langage orwellien. Ce double langage est nécessaire, car la doctrine Bush est en contradiction avec les valeurs américaines.