Paul Lachine

Palestine: Défier le Désespoir

SINGAPORE – Le monde, cette année, va sombrer dans le pessimisme le plus noir et le plus résigné. Stagnation des économies, chute de gouvernements et fermeture d’entreprises. Mais de toutes ces menaces, la pire est encore le désespoir. Pour conjurer cette menace, il faudrait parvenir à la résolution de certains des problèmes les plus pesants et en apparence les plus inextricables. La conclusion du cycle de négociations commerciales multilatérales de Doha, par exemple. Mais bien plus décisive, la résolution du conflit israélo-palestinien.

Pour beaucoup de gens dans le monde, surtout en Occident, ce conflit est une impasse indépassable. Depuis les fameux accords d’Oslo de 1993, plusieurs tentatives ont été amorcées. Toutes ont échoué. Mais peu de gens ont remarqué l’apparition d’une imprévisible constellation de forces, créant les conditions optimales d’une solution. Les opportunités géopolitiques sont rares. Laisser passer celle-ci serait tragique.

Tout d’abord, il y a unanimité, quasi générale semble-t-il, sur le fait que la solution passe forcément par le protocole de Taba, conçu par le président Bill Clinton en janvier 2001. Des diplomates palestiniens m’ont dit pouvoir en accepter le contenu.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/ClDOs5I/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.