0

Une chance de démocratisation dans le monde arabe

Quelques 400 millions de musulmans vivent hors du monde arabe dans des pays à majorité musulmane. Il s’agit notamment de la Turquie, du Bangladesh, du Sénégal, du Mali et de l’Albanie, pays dont les dirigeants doivent leur poste à des élections relativement libres. Ce ne sont pas encore tout à fait des démocraties, mais avec des élections ouvertes à différents partis, ils remplissent l’une des conditions nécessaires à l’instauration d’une véritable démocratie.

Mais depuis que le Liban a été déchiré il y a 30 ans par la guerre civile et la violence exacerbées par les incursions militaires de l’OLP, d’Israël, de la France et des USA, aucun pays arabe n’a connu d’élections vraiment libres. Il est donc important que la communauté internationale se penche sérieusement sur les chances qui s’offrent pour la démocratie en Palestine et dans les pays voisins.

Une démocratie moderne suppose au moins sept conditions :

- un Etat qui fonctionne,
- qui détient le monopole de l’utilisation de la force légitime,
- un consensus sur la définition de ses ressortissants,
- des frontières reconnues tant sur le plan national qu’international,
- un gouvernement établi à l’intérieur du territoire national,
- un gouvernement élu responsable de ses citoyens,