0

Des ambitions de long terme

NEW YORK – L'année qui s’annonce sera faite de tensions, de choix difficiles entre les impératifs d'aujourd'hui et ceux de demain. La façon dont nous apaiserons cette tension donnera la mesure de nos ambitions et de notre volonté politique.

En tant que communauté de nations, nous devrons passer trois épreuves immédiates. La première vient juste de commencer – et je ne parle pas de la crise financière mondiale, aussi importante qu'elle soit. Je parle ici de changement climatique, seule véritable menace de l’existence.

Nous avons une courte année devant nous avant l’important sommet de Copenhague. Fin 2009, les dirigeants de la planète se rassembleront pour parvenir à un accord visant à freiner le réchauffement planétaire. Il nous faut un accord qui élargira, approfondira et renforcera le protocole de Kyoto. Il nous faut un nouveau traité pour le XXIe siècle à la fois équilibré, universel, exhaustif et ampnbsp;que toutes les nations peuvent adopter.

En ce début décembre, nous avons fait un pas important à Poznan (Pologne), où des ministres et experts du climat se sont accordés après maintes discussions sur un programme de travail pour l'avenir. Les négociations ont été difficiles. Elles promettent de l’être encore davantage. D'aucuns ont affirmé qu’avec tous les problèmes d’aujourd'hui, nous ne pouvions nous permettre de lutter contre le changement climatique. Au contraire, je suis d'avis que nous ne pouvons nous permettre de ne rien faireampnbsp;: l'avenir de la planète est en jeu.