La politique, les bateleurs et la démocratie

New York -- Beppo Grillo, l'un des plus célèbres comiques italiens, est en même temps un commentateur politique influent. Son blog attire 160 000 visiteurs chaque jour et selon un sondage réalisé l'année dernière, s'il pouvait se présenter au poste de Premier ministre (ce qu'il ne peut faire en raison d'une condamnation), plus de la moitié des Italiens envisageraient de voter pour lui.

Grillo nous rappelle un phénomène moderne : l'importance des comédiens dans la politique. Jusqu'à il y a quelques années, la plupart des Mexicains ne regardaient qu'un programme d'information politique à la télé, The Morning Quickie, qui passait de 6 heures à 10 heures du matin. Le présentateur et principal chroniqueur de ce programme, Victor Trujillo, mieux connu sous le nom de Brozo le clown, portait une perruque verte et un nez rouge de clown. C'est Brozo le clown qui a dénoncé une importante affaire de corruption des services municipaux de Mexico lors du mandat du maire précédent.

Alors que les spécialistes accrédités des plateaux de TV posent leurs habituelles questions dénuées d'intérêt durant les campagnes présidentielles aux USA, les candidats savent que la seule chose qui compte vraiment est de faire rire lors des programmes de divertissement de David Letterman ou de Jay Leno. Et depuis des années, la gauche américaine se tourne vers Jon Stewart, un autre comique de talent, pour des commentaires politiques.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/UgWM5GP/fr;